Submitted by UIA admin on jeu, 01/05/2017 - 16:24
Lille
Défi rencontré

Comment un programme de rénovation urbaine peut-il combattre la pauvreté dans un quartier défavorisé? À Fives, la fermeture de l'usine métallurgique « Fives Cail Babcock » en 2001 a suscité un choc effroyable au sein de la population. Autrefois porté par le fleuron de l'industrie, le quartier a fait une chute spectaculaire. Le taux de chômage (pour la plupart de longue durée) étant supérieur à 20%, la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Les jeunes (la moitié de la population a moins de 30 ans) ont peu de possibilité de trouver un emploi dans les environs.

Un projet ambitieux de rénovation urbaine a vu le jour en 2015 en vue de transformer les 20 hectares de friche industrielle en un plan original de logement et d'activités. Bien que les projets urbains puissent offrir de nouveaux services, de nouveaux espaces publics et favoriser la mixité sociale, le processus d'embourgeoisement urbain n'est que rarement voire jamais, abordé depuis le départ. La population en place ne peut que rarement directement tirer profit des nouvelles activités ainsi créées.

À Fives, les difficultés suivantes ont été soulignées 

- L'isolement, le manque d'interactivité sociale;

- Les problèmes de santé;

- Le manque de formation et d'opportunités d'emploi;

- La perte de fierté.

Solution proposée

Pour lutter contre la plupart de ces problèmes, Lille créera un mécanisme innovant - une cuisine collective qui articule diverses actions en faveur de la population du quartier:

  1. Fournir un espace partagé de socialisation, où chacun pourra cuisiner, manger, rencontrer du monde et faire de nouvelles expériences (incluant un studio audiovisuel et un démonstrateur d'agriculture verticale);
  2. Organiser des ateliers, principalement destinés à lutter contre le gaspillage et la malnutrition;
  3. Créer un écosystème vertueux de formation et d'opportunités d'emploi: cours intensifs et rencontres avec des employeurs d'une part, restaurants et activités de transformation alimentaire, d'autre part.

La majeure partie de l'innovation réside dans le fait que contrairement à l'équipement public habituel, la cuisine sera placée sous une gouvernance collective originale. Par ailleurs, elle sera financièrement autonome, puisqu'elle percevra une partie des bénéfices générés par l'activité privée exploitée dans le voisinage.

Pendant les deux premières années, un vaste programme de préfiguration précèdera l'inauguration du bâtiment.

Partenariat
  • Ville de Lille
  • Métropole Européenne de Lille (MEL) - agglomération
  • Société de Restauration et Rénovation de Lille (SORELI) - Entreprise publique/privée
  • Institut Supérieur d'Agriculture (ISA) - Centre de recherche
  • Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) - Centre de recherche
  • Association "Les sens du Goût" (LSG) - ONG 
  • Fédération du Nord du Secours Populaire Français (SPF) - ONG
  • Maison de l'Emploi de Lille, Lomme, Hellemmes (MDE) - Agence pulique
  • La Sauvegarde du Nord (SN) - ONG
  • Le Centre d'Innovation des Technologies sans Contact (CITC) - Secteur privé
  • Rencontres Audiovisuelles (RA) - ONG
Résultats escomptés

Une vision de 2020 ? Alors que la friche industrielle se transforme progressivement en un paysage urbain nouveau et spectaculaire, la cuisine collective attire le voisinage. Elle fédère la société civile au niveau local : à Fives, la « nourriture » est devenue le nouveau mot clé de la plupart des actions visant à renforcer l'inclusion sociale et à combattre la pauvreté. Échanges de recettes et rencontres régulières dans la cuisine ont permis à certains habitants de se lancer dans une nouvelle activité économique en tirant profit du micro-incubateur. Les jeunes du quartier essaient d'être admis dans la toute nouvelle école hôtelière alors que les plus jeunes enrichissent le blog de la cuisine grâce à une émission culinaire, remportant un franc succès. Certains réussissent à décrocher un emploi dans l'écosystème : un regroupement d'activités productives consistant à vendre de la nourriture, organisé sous forme d'une « aire de restauration » originale. Bon nombre de gens (certains ne venant même pas du quartier) commencent à utiliser la monnaie locale pour acheter de l'alimentation portant le label « fabriqué à Fives ».

Etapes principales

Mars 2017: fin de la phase d'initiation, début des réunions avec la population locale, dans le cadre de la co-création de la future cuisine. Des modules temporaires sont élaborés afin d'accueillir ateliers et réunions. La décontamination commence sur le site.

Septembre 2017: la conception détaillée de la cuisine constitue la dernière pièce manquante pour demander le permis de construire. Début des études sur la structure juridique et économique, qui accueillera l'ensemble du dispositif.

Août 2018: Obtention du permis de construire et début des travaux

Février 2019: Le modèle de gouvernance économique est prêt

Octobre 2019: Fin des travaux de construction - Inauguration de l'ensemble du dispositif

Février 2020: Finalisation du projet

"Un projet urbain n'a de sens que s'il se consacre aux habitants et s'il peut améliorer leur cadre de vie. La friche industrielle de Fives Cail est un symbole des particularités de leur histoire industrielle. La ville de Lille a tenu à en faire un lieu exemplaire, où l'on peut se loger, travailler et se divertir. Nous avons donc décidé de créer une « Halle gourmande »: un lieu consacré à la nourriture, combinant cuisine, activités productives et services alimentaires. C'est pour la même raison que nous avons réalisé le projet d'une « cuisine communautaire », conçue comme un instrument de partage et de valorisation, un lieu où il fait bon se réunir pour le simple plaisir de cuisiner. Dans la mesure où l'inclusion sociale constitue son principal objectif, tout le monde doit pouvoir y venir pour partager du temps et du savoir-faire avec des amis et de la famille" 

Martine Aubry, Maire de Lille
Chiffres clef
20.000
habitants vivent dans le quartier de Fives
50%
de la population du quartier a moins de 30 ans
50%
de la population du quartier vivent en dessous du seuil de pauvreté
Contact du project
Antoine Plane
Chef de projet
Mélodie Houk
Expert UIA

Project News

Tast’in Fives project has officially been launched.

On September 30th 2017, “Tast’in Fives” project had the pleasure to organize a “Kickoff event”. After a lot of collective thinking between project partners and bilateral meetings with local NGO’s, it was time to make the project more official to the local public.

Cooking with inhabitants

Among the smallest structure of our partnership, Les Sens du Goût is also the most reactive. As the Soreli, the City of Lille and the European Metropolis of Lille are leading with public procurement and lists of specifications, they had already recruited two workshop managers in order to start their actions.

Media

What is Tast'inFives?

Lille tast In Fives
Lille Tast'in FIVES
Lille tast'in Fives
Lille tast'in Fives